Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un entrepôt logistique soumis à autorisation (rubrique 1510) est inondé. Après 4 jours de pluies intenses, le bassin de rétention du site ainsi qu’un autre de la communauté de commune accumulent des eaux de pluie puis débordent. L’écoulement des eaux de la route départementale proche accentue le phénomène de submersion en raison de l’absence de caniveaux de drainage le long de la route. Les quais de déchargement formant un point bas sur toute la périphérie du site, jouent également un rôle de rétention, protégeant cependant le voisinage d’une inondation.

Pertes des réseaux d’utilités

Durant l’inondation, les réseaux électriques ne fonctionnent pas du 30/05 22h45 au 31/05 19 h. Le poste électrique du site est situé en limite de propriété du site, en point bas par rapport à la route. A la suite de son inondation, les pompes de relèvement se sont mises en défaut. Pour alimenter en électricité le site, 3 groupes électrogènes sont mis en place durant 25 jours. Ces derniers permettent en autres de pomper les eaux stagnantes. Une tentative de pompage avec des moyens agricoles (2 cuves de 18 m³) avait préalablement été essayée mais elle s’est avérée infructueuse. Les pompiers ont ainsi été appelés pour trouver une meilleure solution.

Par ailleurs, le site ne subit pas de coupure téléphonique (l’autocommutateur IPBX étant protégé en salle informatique par un onduleur). Les lignes servant aux téléalarmes utilisent quant à elles des liaisons analogiques directes (RTC).

Conséquences

Une perte d’exploitation de 36 h est à déplorer. Les camions en attente d’accès au site sont garés en accord avec la municipalité dans 3 rues fermées à la circulation

D’importants dégâts matériels sont recenser : dégradation de la clôture, affaissement de structure et mouvements des sols. Les estimations des pertes d’exploitation et des dommages matériels sont estimées à plus de 100 millions d’euros.

Enseignements tirés

La capacité d’absorption des eaux pluviales par les réseaux de la commune s’avère insuffisante lors de l’événement. La position du bassin de rétention communale située en point haut par rapport à l’entrepôt, ainsi que la capacité d’évacuation des eaux dans le LAY sont étudiées. Les travaux suivants sont réalisés :

  • remplacement et surélévation du poste de distribution d’électricité de 2 m au-dessus du niveau du terrain naturel ;
  • remplacement du câble d’alimentation électrique du poste de garde ;
  • réparation de la clôture.

L’exploitant s’interroge par ailleurs sur la valeur du débit de rejet prévue pour son bassin de rétention car même avec les pompes en fonctionnement, le bassin aurait débordé compte tenu de l’intensité des précipitations.