Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 0h30, un sous-traitant ressent une odeur de brûlé à proximité d’un silo vertical. Celui-ci est en cours de travaux de mise en conformité et modernisation. Des flammes sont détectées à l’aide d’une caméra thermique dans une cellule voisine contenant 600 t de blé. Vers 3 h, l’exploitant, en accord avec les pompiers, arrête la ventilation en fonctionnement sur la cellule. Vers 5 h, les trappes de visites des cellules sont ouvertes. Un pompier, équipé d’un ARI, descend en rappel dans chaque cellule voisine pour vérifier une éventuelle propagation d’une cellule à l’autre. Vers 8 h, une partie de la cellule (480 t) est vidangée gravitairement. L’ensemble des cellules voisines est également vidé. Du blé, 70 t, étaient pris en masse.

A 8h09, les pompiers arrosent la cellule avec un jet diffusé par le haut pour éteindre l’incendie. Les 2 m³ d’eau utilisés sont absorbés par le blé. Une surveillance est mise en place toutes les heures jusqu’à vidange complète des cellules le lendemain en fin d’après-midi. L’ensemble des résidus de combustion mélangé dans le blé part en filière de méthanisation du blé. L’exploitation du site est arrêtée. Sa reprise ne se fait qu’après remise en état des installations impactées (convoyeur, cellules béton). Les conséquences économiques sont évaluées à 1,5 M€, correspondant à la remise en état de la cellule, des convoyeurs et du calibreur et au coût de transfert logistique du grain.

La veille de l’accident, un prestataire extérieur a fait un pointage au poste à souder sur un tuyau d’alimentation de la cellule pleine de blé sans protection physique. Un permis de feu avait été rédigé mais l’analyse des risques liée au travail par point chaud était insuffisante. Les rondes post point chaud réalisées n’ont rien décelé. La ventilation de la cellule s’est mise en marche automatiquement vers 22 h, ce qui a probablement activé le feu.

Les travaux dans le silo sont suspendus jusqu’à réorganisation complète de la sécurité du chantier. Cette révision intègre des précisions sur les modalités