Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un terminal méthanier classé Seveso seuil haut, la perte d’un automate du système de contrôle industriel (SCI/PLC) entraîne vers 9 h le déclenchement des arrêts d’urgence et l’extinction de la torche. Quatre postes électriques sont délestés. Des générateurs de mousse se mettent en service automatiquement. Le POI est déclenché et le personnel est rassemblé. Les dispositions sont prises pour sécuriser l’installation, puis la remettre en configuration pour redémarrer.

Impact sur les tiers

La préfecture, la mairie, l’inspection des installations classées, la gendarmerie, la capitainerie et les riverains industriels sont informés. L’aérodrome voisin suspend ses vols durant l’événement. L’incident informatique dure 45 minutes et le POI est activé pendant 2 h.

Analyse des causes

Les automates du système de contrôle informatique possèdent des Unités Centrales (UC) redondantes. Cela permet d’intervenir sur une UC sans arrêter l’automate et donc sans incidence sur l’exploitation. Ce jour-là, lors de l’implantation d’une modification dans l’UC1 de l’automate, l’UC2 s’est arrêtée de façon inopinée. Cela a entraîné l’arrêt de l’automate et le lancement des séquences d’arrêt d’urgence, la mise en route des organes de lutte contre l’incendie, gérés par l’automate et le délestage des 4 postes électriques. Toutes les sorties de l’automate se sont mises en position de sécurité (sécurité positive). Une erreur mémoire sur une carte de communication (E/S) dont l’origine n’est pas identifiée serait à l’origine de l’incident.

Actions entreprises par l’exploitant et le fournisseur du matériel

Les modifications sur le programme de l’automate sont suspendues en attendant le remplacement de la carte le 11/10/2016. Une modification logicielle est implantée, sans problème, par le fournisseur du matériel. La carte de communication est expertisée par le constructeur du matériel.

L’exploitant vérifie les actions entreprises par les automates de contrôle en cas de perte de l’alimentation électrique. Le retour d’expérience de l’événement est diffusé au terminal de Fos-sur-Mer.