Pollution
Humain
Environnement
Economique

Peu après 13 h, une fuite d’acide chlorhydrique (HCl) se produit dans l’unité de distillation HCl récemment installée dans une usine chimique. L’unité est encore en phase de test avant son passage en production. Les détecteurs de gaz toxiques détectent la fuite vers 13h10. L’installation est mise en sécurité. Le service de sécurité interne sécurise la zone touchée. L’unité est arrêtée à 13h50. La quantité totale rejetée est de 11 kg d’HCl. L’exploitant doit attendre que la colonne de distillation se vide car il ne possède pas de système de décompresion d’urgence de la colonne.

La fuite est due au perçage de la membrane en tantale du tampon inox du capteur de pression positionné au niveau de l’interface liquide / gaz de la colonne à distiller. Le capteur de pression se situe en aval d’une vanne. Un mauvais montage de la membrane par le sous-traitant chargé de la fabrication de cet équipement aurait entraîné une fissuration de la membrane en tantale. Cette fissuration aurait permis le passage d’HCl entre la membrane et le tampon favorisant sa corrosion rapide puis son perçage. 

Par ailleurs, l’analyse de l’accident permet de mettre en évidence d’autres problématiques notamment sur la vanne an amont du capteur. Une détérioration de son revêtement en PFA est relevée au cours des investigations concernant le capteur de pression. Après discussion avec le fournisseur de la vanne, il apparaît que le fabricant des vannes a relevé des valeurs de MFI (Melting Flow Index) supérieures aux valeurs acceptables. La dérive de ce paramètre indique un problème dans la qualité de revêtement qui sera plus fragile dans des conditions de température et pressions élevées. Ces éléments n’étaient connus ni du fournisseur du skid de l’unité distillation, ni de l’exploitant. L’exploitant repasse en revue toutes ses vannes pour vérifier l’état de leur revêtement. Certaines vannes sont changées. Suite à l’incident, l’exploitant met également en place un système de décompression d’urgence sur sa colonne. Un système de rideaux d’eau est également mis en place pour confiner d’éventuelles fuites.

Un premier incident sur cette unité a eu lieu au premier jour de test de l’unité 1 mois plus tôt (ARIA 51003).