Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 11 h, sur un site de production de gaz industriels, classé Seveso seuil bas, une canalisation d’eau industrielle sous pression (DN 300) appartenant à une usine métallurgique voisine se rompt. L’eau se déverse dans le bassin de rétention d’une contenance de 17 000 l du site déjà rempli par les abondantes précipitations. Pensant que sa propre alimentation en eau est en cause, l’exploitant procède à sa coupure. Pourtant le bassin continue de déborder. Les eaux s’écoulent sur la route d’accès à l’entreprise, 4 m² de la chaussée s’affaissent. Le talus du bassin menace de d’effondrer. La circulation est interrompue.

Vers midi, l’exploitant identifie la canalisation en cause et parvient à couper l’eau. Une canalisation de gaz, mise à nu par l’affaissement de la route, est contrôlée par les services du gaz. Les pompiers procèdent au pompage du bassin de rétention vers un autre bassin du site.