Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une boulangerie industrielle, une fuite d’ammoniac se produit à 20h50 dans la salle des machines comprenant un système de réfrigération en cascade NH3/CO2. Lors de la rupture d’un piquage DN15 vers une vanne pour intervention de maintenance sur la conduite d’aspiration gaz d’un des 3 compresseurs du circuit ammoniac, 200 kg d’ammoniac s’échappe. Les dispositifs de sécurité s’enclenchent (seuil de 1 000 ppm atteint), entraînant la coupure de l’énergie électrique en salle des machines et la mise en service de l’extracteur de sécurité. Les 70 employés sont évacués vers 21 h. La fermeture des vannes manuelles vers 22h15 permet d’arrêter la fuite. Arrivés à 22h30, les pompiers transportent à l’hôpital pour observation 2 employés incommodés. Les locaux sont ventilés.

Les déchets générés par l’arrêt de production sont évacués et la zone nettoyée. La ligne ne redémarre que 20 h plus tard.

D’après l’analyse des causes de l’exploitant, le poids de la vanne de service aurait créé une contrainte qui aurait entraîné la cassure nette observée au niveau du filetage. Il n’y avait en outre pas de support de chaque côté de la vanne et le piquage était probablement trop long, avec également absence de support à l’extrémité. La vanne a été retrouvée au sol.

Une analyse vibratoire multi-spectrale réalisée (seul compresseur de l’installation avec variations de vitesse), ne permet pas de retenir cette cause. Par contre, la révision du compresseur en 2015 avait nécessité des opérations de manutention qui auraient pu occasionner un choc sur l’installation. Il n’y aurait pas eu de vérification visuelle approfondie après l’intervention.

La vanne est remplacée dès le lendemain par la société en charge des installations frigorifiques du site. Le type de vanne est modifié, afin de réduire les contraintes (raccourcissement du piquage et remplacement par une vanne en croix plus légère). En préventif, l’exploitant commande le remplacement des vannes sur les cinq autres piquages identiques présents sur le site par des vannes plus légères et procède également au raccourcissement des piquages.