Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de transformation de produits minéraux, la livraison d’une substance pulvérulente (carbonate de sodium) par un ensemble routier est en cours dans un silo de stockage. Une tonne de produit s’échappe par l’évent du silo. Le vent dissémine le produit dans le voisinage.

Aucune conséquence environnementale n’est relevée du fait de la non-toxicité de la substance impliquée. Toutefois, la production d’une société voisine est perturbée. Le sol, des véhicules, des palettes et un bâtiment sont par ailleurs souillés par un dépôt de poussières blanches. L’exploitant mandate 2 entreprises spécialisées pour procéder au nettoyage.

Causes

Lors du dépotage, la pression de l’air comprimé utilisée par le livreur pour expulser la matière de la citerne était trop élevée. Une soupape de sécurité, située en haut du silo, s’est ainsi ouverte et ne s’est pas refermée. Elle n’était pas équipée de contrepoids pilotant sa fermeture automatique. Du fait de la pression élevée et de l’évent ouvert, le carbonate de sodium s’échappe par l’évent. La cime du silo n’étant pas visible, l’opérateur ne s’aperçoit de rien. C’est la société voisine qui donne l’alerte.

Circonstances

Durant la livraison, le chauffeur était accompagné par un opérateur du site qui était sollicité sur d’autres tâches par ailleurs.

Mesures prises

A la suite de l’événement, l’exploitant met en place les actions correctives suivantes :

  • contrôle de la pression dans le silo lors d’un dépotage ;
  • asservissement de la vanne de dépotage à la pression du silo ;
  • mise en place d’un dispositif de fermeture automatique de la soupape ;
  • rédaction d’une procédure de dépotage prenant en compte l’accueil des livreurs ;
  • installation d’alarme sonore sur le niveau haut du silo.