Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 20 h, une combustion lente se produit au niveau d’une machine d’application de polyester d’une usine de plastification sur armature métallique. Cette machine, utilisée seulement 3 semaines par an, est à l’arrêt depuis 2 mois au moment du sinistre. Les stockages de produits chimiques voisins ne sont pas atteints par l’incendie. Un important panache de fumée se dégage et incommode des habitants de la commune voisine.

Le personnel est évacué. Les pompiers recherchent la source du dégagement de fumées. Ils ont des difficultés à atteindre le lieu de l’incendie du fait du dégagement important de fumées. Le dispositif de désenfumage n’est pas actionné pour éviter d’alimenter le bâtiment en oxygène. Le volume d’eau d’extinction utilisé est limité à 3 m³. Une partie de ces eaux s’évapore et le reste ne forme qu’une flaque. Il n’y a pas de déversement de ces eaux à l’extérieur du site malgré la non application par l’exploitant de la procédure d’obturation des réseaux. La production est arrêtée jusqu’à début 2016 sans mesures de chômage technique.

D’après l’exploitant, les utilités et l’alimentation en poudre polyester étaient coupées au moment du sinistre. L’exploitant recherche la cause du sinistre.