Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 8h45, le débit relâché en sortie d’un barrage atteint les 15 m³/h, sans qu’il ait été précédé d’un débit d’alerte de 6 m³/h pendant 1 h, comme le prévoit la consigne d’exploitation. L’exploitant effectue une visite des berges en aval du barrage et constate l’absence de conséquences sur les tiers.

Dans le cadre d’une intervention de maintenance planifiée, les groupes de la centrale du barrage étaient à l’arrêt. Les paramètres de régulation du niveau de la retenue avaient été modifiés afin d’abaisser le niveau de la retenue. Vers 8h30, une montée rapide du niveau du plan d’eau est détectée. Un technicien se rend au barrage pour lancer le débit d’alerte. Il constate à son arrivée que l’automate de régulation du barrage a procédé à l’ouverture d’une vanne et que le débit déversé atteint les 15 m³/h.

En janvier 2014, une ouverture intempestive de la vanne centrale de ce barrage s’était produite, lors de la recherche de défaut sur l’automate de contrôle (ARIA 46296).