Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare à 1h40 dans un entrepôt de 2 500 m² d’une usine de déshydratation d’aliments pour animaux. Le bâtiment contient des poussières de céréales, du fourrage (paille, luzerne et marc de raisin) et de la sciure. A leur arrivée, les pompiers découvrent que le poteau incendie est à sec, l’eau est prélevée dans les lagunes à l’arrière du bâtiment en flamme. Une boucle de recyclage des eaux d’extinction est mise en œuvre avec la fermeture de la vanne d’obturation des eaux en sortie de lagunes mais le sol du bâtiment n’étant pas étanche, les eaux d’extinction sont rejetées dans le milieu. En raison d’un vent fort entraînant des brandons et de l’empoussièrement des installations, plusieurs départs de feu se déclarent sur la toiture du bâtiment de fabrication situé à une dizaine de mètres ainsi que dans le champ situé devant l’installation. L’incendie est circonscrit à 17 h. Les produits sortis et étalés sont arrosés. L’intervention s’achève le 09/07 à 6 h. Le bâtiment de stockage est détruit. Le travail reprend à 11 h. Le sinistre serait dû à une étincelle émise par le pot d’échappement d’un chargeur.

L’inspection des installations classées relève plusieurs non conformités.

Le réseau de piézomètres prévu en aval hydraulique du site n’a jamais été installé, aucune plate-forme n’a été aménagée pour permettre aux secours de s’approvisionner en eau dans les lagunes, la réserve incendie de 40 m³ n’est pas disponible, les installations ne sont pas correctement dépoussiérées, le bâtiment de stockage n’est pas étanche, les matériaux combustibles stockés dans le bâtiment diffèrent de ceux étudiés dans l’étude de dangers. Enfin, aucun suivi journalier de la température des stockages réalisé à l’aide d’une sonde thermométrique téléscopique n’a été effectué. En conséquence, l’inspection des installations classées propose au préfet un arrêté de mise en demeure.

Par ailleurs, l’exploitant prévoit de proposer une formation lutte incendie à son personnel, de compléter son matériel incendie, d’organiser une manœuvre sur le site avec les secours externes. Il envisage également de mettre des systèmes de protection sur les pots d’échappement des engins.