Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une canalisation de gaz naturel (P=4 bar, DN 50 mm, en polyéthylène) est sectionnée par erreur lors de travaux dans une usine chimique classée Seveso vers 15h30. Le POI est déclenché. Le personnel est évacué ou confiné dans un bâtiment et les fabrications en cours sont suspendues. Les services de secours déclenchent une procédure gaz renforcée (PGR). Le vent sur place atteint 50 km/h. Malgré la fermeture des 2 vannes d’alimentation du site, la fuite de gaz à l’air libre se poursuit. Elle n’est arrêtée que lorsque le service du gaz en ferme une troisième à l’extérieur du site, privant 11 abonnés d’alimentation. L’intervention s’achève à 17h15.

La conduite endommagée se trouvait à l’intérieur d’une conduite d’eau en fonte censée désaffectée. Elle était connue des services du gaz mais n’était pas recensée par l’exploitant. L’intervenant extérieur qui réalisait les travaux a utilisé une scie circulaire, ce qui aurait pu provoquer une explosion. La fuite est survenue à l’écart des zones dangereuses de l’usine mais aurait pu entraîner le décès de plusieurs employés de l’usine.