Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans la matinée, une fuite de gaz se produit sur la tuyauterie en sortie de la cokerie et en aval du gazomètre dans une usine sidérurgique. Au départ, la fuite est constatée sur 100 mm puis, par la suite, sur 150 à 200 mm de la canalisation. A 8 h, l’exploitant déclenche le POI. Une partie de la cokerie et les intervenants extérieurs situés à proximité sont évacués. Les secours mettent en place un périmètre de sécurité de 200 m autour de la fuite. Des mesures de CO sont effectuées. L’exploitant signale qu’aucune vanne n’a été fermée. Si les vannes avaient été fermées, le gaz serait parti à la torchère située dans le sens de la fuite (vent Sud-Ouest) et aurait pu s’enflammer.

En début d’après-midi, Un colmatage de la fuite par mise en place d’une plaque est effectué pour assurer l’étanchéité.

La fuite serait due à la vétusté d’un piquage présent sur la canalisation. Ces piquages anciens ne faisaient pas l’objet de contrôle particulier de la part du service maintenance.

Suite à l’incident, un recensement de ce type de piquage est entrepris par l’exploitant. Ces points sont intégrés au plan de surveillance du site.