Pollution
Humain
Environnement
Economique

Après une période de fortes pluies, des hydrocarbures provenant d’une usine sidérurgique polluent l’ORNE et la MOSELLE sur 100 m de long et 30 m de large. Le système de traitement et de refoulement des eaux est à l’arrêt pour maintenance à ce moment-là. Le cumul des eaux sur le site en provenance du bassin versant aurait provoqué le débordement des bassins de décantation et des réseaux d’eaux pluviales entraînant les résidus pollués dans la rivière. Le système de détection d’hydrocarbure avant rejet final a fonctionné mais l’alarme reportée au poste de garde n’a pas été suivie d’action. Après l’alerte donnée par un particulier, l’exploitant ferme les circuits de déversement et les portes-écluses. Une société spécialisée pompe les hydrocarbures dans un puisard sur le site. Des boudins absorbants sont installés par l’exploitant sur la MOSELLE au niveau de la jonction avec l’ORNE.