Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 9h45, un des membres du personnel constate la présence de fumée au niveau de la trémie-doseuse dans le tas de déchets (emballages ménagers) à trier d’un centre de traitement des déchets d’ordures ménagères. Les équipes d’intervention du site mettent en place 3 RIA, puis déclenchent l’alarme incendie. Les pompiers, arrivés à 10 h, éteignent l’incendie à l’aide de 2 lances après 1 h d’intervention. Les secours interrompent la circulation et transportent à l’hôpital 2 employés intoxiqués par les fumées. L’exploitant déclenche la fermeture de la vanne de coupure générale pour confiner les eaux d’extinction, puis met en place un ballon pneumatique en amont du débourbeur-déshuileur traitant les eaux de ruissellement issues de la plate-forme de tri des déchets.

Très peu de dégâts matériels sont à déplorer, seuls des câbles électriques fondus et un stock d’emballages souillés. Aucune mesure de chômage technique n’est envisagée. Dans l’après-midi, une société spécialisée pompe les eaux d’extinction incendie avant de les envoyer en traitement.

Un mélange incompatible entre les déchets serait à l’origine de l’incident. Du fait du brassage (oxygénation) des déchets dans la trémie et des frottements, une combustion des déchets a pu être initiée et engendrée par la suite ce dégagement de fumée.

Pour limiter le risque de propagation entre la trémie-doseuse et le stock entrant d’emballages ménagers, l’exploitant prévoit la mise en place d’un mur coupe-feu 2 h. Cette mesure permettra également d’éviter que le stock de déchets soit en contact avec la trémie.