Pollution
Humain
Environnement
Economique

Lors d’un épisode pluvieux important (209 mm en 72 h), la retenue atteint la crête d’un barrage poids arqué. Une surverse se produit sur le parement aval provoquant des dégâts :

  • une partie de la recharge aval ajoutée en 1967 est emportée laissant apparaître le parement aval de l’ancien barrage en maçonnerie sur une hauteur de 2,5 à 3 m

  • l’accès à la galerie sous remblais est partiellement obstruée

  • la conduite en PVC permettant de restituer les débits issus de la vidange de fond est partiellement ensevelie et détruite sur le tronçon amont

  • le dispositif de collecte des débits de fuite est endommagé.

Un bureau d’étude met en évidence le sous-dimensionnement des organes d’évacuation des crues pour les crues décennales et constate que le barreaudage de la grille placée en amont des siphons est trop fin. Ceci entraîne un colmatage lors d’une crue et une diminution des capacités d’évacuation du barrage.

Le bureau d’étude préconise d’abaisser le niveau de la retenue pour diminuer la charge hydraulique, de reconstituer la recharge aval, de rétablir l’accès à la galerie sous remblai, de remplacer la conduite en PVC, de remettre en état le dispositif de collecte et de mesure des débits de fuite et d’étudier l’augmentation de la capacité d’évacuation des crues.