Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un bâtiment de 1 500 m² d’une fonderie d’aluminium, un feu se déclare un samedi vers 11h30 dans un grenier abritant des outillages sous forme de plaques modèles en bois et résine. Des voisins apercevant de la fumée alertent les pompiers et l’exploitant. L’alimentation en électricité du site est interrompue. Le plancher en bois du grenier s’effondre propageant l’incendie dans un autre magasin de stockage contenant notamment des pastilles de sodium, au rez-de-chaussée du bâtiment. Une CMIC se rend sur les lieux. Les pompiers maîtrisent le sinistre vers 16 h. De petites explosions se produisent durant l’extinction des foyers résiduels sans faire de victime ; en début d’intervention, 2 pompiers avaient été légèrement blessés (douleurs auditives) et soignés sur place par le médecin des secours, à la suite de l’explosion d’une ATEX due à une cuve d’hydrocarbure. L’incendie est définitivement éteint vers 17 h et les pastilles de sodium sont mises en sécurité. Les pompiers maintiennent une surveillance des lieux jusqu’à la nuit puis effectuent des rondes à 1 h, 4h30 et 7h30. Leur intervention s’achève à 9h30. La toiture du bâtiment a été partiellement endommagée mais une grande partie de l’outil de production a été préservée ; aucun chômage technique n’est prévu pour les 16 employés.

Selon la presse, des infiltrations d’eau de pluie sur l’installation électrique vieillissante pourraient être à l’origine de l’accident. L’exploitant évoque quant à lui un acte de malveillance après avoir constaté un trou dans le grillage à proximité du bâtiment sinistré. La gendarmerie effectue une enquête.