Pollution
Humain
Environnement
Economique

L’un des pneumatiques d’un véhicule-citerne transportant 6 m³ d’oxygène médicinal (O2) éclate à 5 h sur l’autoroute A9. Après s’être arrêté sur une aire de repos, le conducteur constate qu’un garde boue arraché à la suite de l’incident a endommagé le circuit de mise en pression du réservoir et occasionné une fuite d’O2 gazeux. Les services de sécurité de l’autoroute sont alertés, déclenchant l’intervention des pompiers et de la gendarmerie. L’aire est fermée et sécurisée. L’expéditeur mobilise son pôle d’assistance et de coordination technique (PACT) national. Les intervenants de l’expéditeur et du transporteur présents sur les lieux décident de vidanger l’O2 avant de faire évacuer le véhicule. La citerne est mise à l’atmosphère, puis l’opération est suspendue car la vaporisation n’est pas suffisante et le liquide pourrait entrer au contact du revêtement en bitume (risque d’inflammation). Le produit est dépoté vers un autre véhicule arrivé sur les lieux à 12h30. Le poids-lourd accidenté quitte l’aire de repos à 14h30 avant réouverture de celle-ci.