Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare vers 14h15 sur une sous-station électrique d’une usine pharmaceutique classée SEVESO. Le POI et sa cellule de crise sont déclenchés, le site est mis en sécurité et les 200 employés évacuent les bâtiments. Les secours internes et externes éteignent l’incendie en 1 h et l’entreprise reprend ses activités dans l’après-midi.

L’incident est principalement dû à un échauffement excessif dans l’armoire électrique lié à la présence de selfs et à une température extérieure élevée avec fort vent du sud. Ces facteurs concomitants ont provoqué le claquage d’un condenseur situé au-dessus dans la même armoire. La rapidité d’intervention des équipes de secours internes a permis de limiter les dommages. Les alimentations électriques étant doublées, aucune perte d’exploitation n’est à déplorer. La nécessité du remplacement de l’armoire électrique incriminée sera analysée. Un remplacement permettra d’éliminer le risque incendie lié à la présence de condensateurs. En cas de maintien, les éléments techniques seront modifiés, notamment le positionnement de sondes thermiques et le nombre de ventilateurs.