Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une coloration violette du Ru du PREUX est observée sur 500 m. L’origine de la pollution provient d’un exutoire d’où sont rejetées les eaux pluviales d’une papeterie. Ce rejet accidentel est dû au débordement d’une fosse enterrée de 3 m³, collectant l’ensemble des eaux résiduaires du site avant envoi vers une station d’épuration.

Un système de flotteurs présents dans cette cuve permet d’actionner une pompe lorsque le niveau haut est atteint. Le flotteur de niveau haut s’étant bloqué, la pompe ne s’est pas déclenchée, la fosse s’est remplie et la surverse s’est dirigée à l’extérieur dans le réseau de collecte des eaux pluviales dont l’exutoire est le Ru du Preux. Le volume d’eaux résiduaires brutes déversé est estimé à 10 m³ (soit 30 kg de MES, 50 kg de DCO et 10 kg de DBO).

A la suite de l’événement, l’exploitant envisage plusieurs actions :

  • suppression du trop plein de la cuve de réception des eaux résiduaires vers le réseau de collecte des eaux pluviales ;
  • révision des systèmes de détection de niveau de la cuve ;
  • mise en place d’une alarme sonore et visuelle asservie à la détection ;
  • mise en place d’une capacité de rétention.