Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un débordement de mousse se produit dans l’un des 2 bassins de traitement des sulfures d’une tannerie durant la nuit du 17 au 18/09. Le traitement des sulfures se fait par injection d’air dans l’effluent, l’oxygène permettant ainsi la transformation du sulfure de sodium en sulfate de sodium (réaction d’oxydation). L’opération dure une trentaine d’heure ; la mousse qui se forme en fin de réaction est “éteinte” par injection d’un antimousse à l’aide d’une pompe. Cette dernière n’a pas fonctionné, laissant la mousse se former et déborder du bassin. L’exploitant estime que le débordement correspond à 5 m³ de mousse soit 250 à 280 l de liquide. Les eaux du bassin, analysées le lendemain, confirment la transformation complète de sulfure en sulfate et indiquent un pH de 8,19. Aucune conséquence sanitaire et environnementale n’est relevée. L’exploitant remplace la pompe défectueuse par 2 pompes, une pour chaque bassin et met en place une procédure de fin de service. Il communique au CHSCT les causes de l’incident et les mesures prises.