Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans le cadre du redémarrage des unités, le turbo-alternateur a été remis en service le 15/10 à 14 h 00, et couplé sur le réseau national sans dysfonctionnement. Entre le 15/10 au soir et le 16/10 au matin, une montée en température anormale entraîne l’autoinflammation de l’huile dans la caisse et un incendie autour de la machine. Des mesures correctives sont prises : mise en place d’une sécurité de température haute, suppression des filtres (limitant le débit), rappel aux opérateurs de conduite concernant les rondes à effectuer dans l’atelier. La mise en place d’automatismes facilitant le démarrage et la surveillance des grosses machines pendant cette phase critique a conduit progressivement à l’oubli des précautions que prenaient jadis les opérateurs pendant plusieurs jours pour s’assurer que l’on avait effectivement atteint des conditions de marche stable. Les surveillances concernant les filtres, les températures diverses, de paliers notamment, les vibrations détectées à l’ouïe, permettaient généralement de prendre des mesures correctrices avant qu’une alarme annonce un état de détérioration quasi inévitable.