Pollution
Humain
Environnement
Economique

Pour la 2nde fois en 2 semaines, un feu se déclare vers 15 h dans le casier d’enfouissement d’encombrants ménagers (15 m de profondeur) attenant à une déchetterie communale. Un employé en train de compacter les déchets dans le casier donne l’alerte, puis essaye avec des collègues d’étouffer le foyer avec d’autres déchets, mais en vain. Le foyer émet une abondante fumée noire. Les services de secours interviennent avec 3 engins et 15 hommes. Des tranchées sont creusées au moyen d’une tractopelle par le personnel de la déchetterie pour limiter la propagation des flammes. La déchetterie est fermée au public et le foyer n’est maitrisé que vers 19 h. La bâche d’étanchéité du casier est endommagée, mais un examen a posteriori montre l’absence de risque de pollution des sols par les lixiviats. Plusieurs tonnes de déchets ont brûlé. La gendarmerie, appuyée par un expert, effectue une enquête pour déterminer si l’incendie est d’origine criminelle ou accidentelle (effet loupe par des morceaux de verre sur des matelas, accident survenu en période estivale). Le dispositif anti-intrusion du site avait été renforcé récemment, mais malgré tout des vols s’étaient multipliés dans les semaines précédents l’accident. L’exploitant envisage d’installer une caméra thermique pour détecter précocement les incendies.