Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un déversement de fioul domestique (FOD) est constaté vers 7 h dans une usine sidérurgique après un arrêt programmé des installations du train continu à chaud (TCC). Le circuit de distribution de FOD se compose de 3 réservoirs en série. Une cuve aérienne de 15 m³ alimente par gravité une citerne de 3 m³ qui elle-même alimente avec une électropompe le réservoir de 500 l d’un groupe diesel de secours. La veille dans l’après-midi, des opérateurs avaient constaté que le réservoir de 500 l était vide à la suite du désamorçage de la pompe électrique, mais n’étaient pas parvenus à résoudre le problème. L’équipe de nuit solutionne ce défaut de fonctionnement en manoeuvrant “la vanne d’appoint” de la cuve de 3 m³. Une odeur de fioul est détectée mais aucun lien n’est fait avec la remise en marche de la pompe ; les opérateurs pensant que les émanations proviennent d’une benne utilisée lors des travaux de maintenance du TCC. Le débordement au niveau de la cuve de 3 m³ est découvert par l’équipe du matin après constat de la vacuité du réservoir de 15 m³. Redoutant une pollution du réseau de refroidissement des installations, des barrages sont installés sur les bassins de décantation des eaux et des vannes de rejet aux darses sont fermées ; une surveillance est également mise en place. Les 6 m³ de fioul déversé qui ont été contenus dans une rétention sont pompés, stockés dans 6 GRV avant d’être valorisés dans les filières de déchets de l’usine. Aucune pollution des eaux et des sols n’est signalée. Les circuits des eaux de refroidissement des installations n’ont pas été affectés et aucune conséquence n’a été constatée sur les traitements biocides contre les légionelles.

Plusieurs défaillances sont à l’origine de l’accident : le dysfonctionnement de l’électropompe, l’absence de fermeture de la vanne d’appoint entre les cuves de 15 et 3 m³ après sa manoeuvre, une méconnaissance des installations par les opérateurs, un repérage insuffisant des vannes et l’absence de consigne pour le remplissage des cuves. L’exploitant met à jour le plan de distribution de FOD, identifie les vannes et prévoit une information de son personnel.