Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un silo d’une sucrerie, 2 intérimaires recrutés le jour même décèdent ensevelis sous plusieurs mètres de sucre dans une cellule de 53 m de haut aux ¾ vide durant son nettoyage par une équipe de 6 employés d’une entreprise extérieure. Une troisième personne partiellement enlisée est secourue par les pompiers d’un groupe de reconnaissance et d’intervention en milieux périlleux (GRIMP) ; 3 salariés choqués sont conduits à l’hôpital, un quatrième légèrement blessé est soigné sur place. Les intervenants, qui étaient encordés, se trouvaient sur le tas de sucre et poussaient celui-ci avec des pelles et des barres vers la trappe de vidange de la cellule lorsque “l’effondrement” les ensevelissant est survenu. Un plan de prévention avait été établi entre le sous-traitant et l’exploitant du site. La direction de l’entreprise extérieure diffuse un communiqué de presse le lendemain de l’accident. Des enquêtes judiciaire et de l’inspection du travail sont effectuées. Selon la presse, les enquêteurs étudient notamment les conditions d’emploi et de recrutement des 2 victimes et les circonstances ayant conduit à “l’aspiration” de ces 2 salariés dans la masse de sucre.