Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un établissement Seveso fabriquant des explosifs et propergols, une prise en feu suivie d’une explosion se produit sur une malaxeuse-extrudeuse fonctionnant depuis 6 h à son régime nominal. Les dommages matériels sont importants à la suite d’une déflagration localisée au niveau des éléments de malaxage. L’opération étant conduite à distance, les opérateurs ne sont pas blessés.

Un accident similaire s’était produit le 22/11/2006 sur la même composition. L’exploitant attribue la prise en feu à la combinaison d’une irrégularité d’alimentation (cisaillement de la matière due à une alimentation non homogène) et d’une cause mécanique due à la fatigue (casse d’un élément de vis de malaxage) ; le scénario est confirmé par tierce expertise. L’exploitant améliore le procédé (profil de vis d’alimentation, réduction de la taille des grains de certaines matières premières, amélioration du dosage…) et installe un aimant près de l’entrée matières pour améliorer la détection de présence de corps étrangers. Il étudie enfin des systèmes de protection pour réduire les effets en cas de déflagration.