Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un établissement Seveso fabriquant des explosifs et propergols, une explosion suivie d’un incendie se produit vers 2h10 sur une extrudeuse redémarrée la veille et en fonctionnement nominal depuis une dizaine d’heures. Les dispositifs de sécurité (système de déconfinement de la machine et du local, dispositif de noyage incendie, trappes coupe-feu et pare-éclats) ont permis de limiter la quantité de matière ayant réagi à 3 kg et de contenir les effets dans le local. L’extrudeuse et ses équipements sont endommagés ; certains éléments devront être remplacés. L’opération étant conduite à distance, les opérateurs ne sont pas blessés ; un employé qui se trouvait à l’extérieur d’un autre bâtiment souffre d’un acouphène pendant quelques jours.

Deux autres accidents se sont produits le 22/11/2006 et 05/02/2008 sur la même composition ; l’exploitant effectue une analyse par arbre des causes et conclut à une explosion pneumatique à la suite d’une combustion de propergol. L’initiation serait due à la conjonction d’un échauffement et d’un mélange hétérogène des composants qui aurait augmenté sa sensibilité. L’exploitant ajoute une sécurité asservie au fonctionnement de l’installation et améliore le suivi des matières premières pour limiter les possibilités de mélange hétérogène ; une amélioration technique est étudiée pour limiter encore les effets sur l’extrudeuse.