Pollution
Humain
Environnement
Economique

De la fumée se dégage vers 19h45 dans l’habitacle d’une voiture circulant sur la RN20 et les freins deviennent inopérants. Le chauffeur arrête son véhicule à l’aide du frein à main, sur le bas-côté à 2 m d’un poids-lourd stationné. Un feu se déclare sur l’essieu arrière du véhicule léger puis se propage par une nappe enflammée de gazole du réservoir vers l’attelage routier composé d’un tracteur neuf et d’une remorque frigorifique. Cette dernière contient 450 kg d’isopropanol en GRV inox, 2,5 t d’eau oxygénée en GRV polyéthylène, ainsi que 1,26 t d’acide phosphorique, 846 kg d’acide fluorhydrique, 5,5 t d’acide sulfurique, 468 kg d’ammoniaque et 376 kg d’acide nitrique en fûts polyéthylène et enfin 124 kg de lactate d’éthyle, 111 kg d’eau oxygénée et 36 kg d’ammoniaque en flacons plastique dans des sacs plastiques soudés placés dans des cartons. Une épaisse fumée est émise.

Les secours coupent la circulation dans les 2 sens, établissent un périmètre de sécurité de 500 m et évacuent 17 riverains en mairie. Les habitants dans un rayon de 1 km et les automobilistes bloqués sur la RN20 sont confinés en raison de la toxicité des fumées et informés par les porte-voix de la mairie et de la police municipale. Les pompiers équipés de tenues anti-chimiques et d’ARI éteignent l’incendie à 23 h. Une société dépote les fûts intacts (20 m³). Les riverains rejoignent leur domicile à 2h30. L’écoulement des produits n’a pas entraîné de pollution de l’ORGE et de la BOELE. Le sol pollué est décaissé sur une surface de 100 m² et une profondeur de 50 cm, puis envoyé dans un site de dépollution. Le service départemental de la voirie nettoie la chaussée.

Vers 10h55 le lendemain, la circulation reprend en direction de la province et sur 1 voie vers Paris. A 15h15, elle est totalement rétablie. Plus de 90 pompiers et 50 policiers ont participé à l’intervention.

L’incendie du poids-lourd s’est produit alors que le chauffeur dînait dans un restaurant situé à 50 m depuis lequel il ne pouvait voir l’attelage.