Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 4h45, un feu se déclare sur une ligne manuelle de traitement de surface comportant 10 bains (acide, chrome, nickel, zinc…) dans une entreprise soumise à autorisation pour cette activité. Les pompiers éteignent l’incendie avec 2 lances et un volume d’eau d’extinction d’environ 30 m3. Les eaux d’extinction ont été partiellement collectées dans la rétention de la chaîne mais une partie s’est écoulée dans le réseau public malgré la mise en place de 2 barrages par les services d’intervention. L’exploitant ne possédait pas de bassin de récupération des eaux d’extinction incendie. Une entreprise spécialisée récupère 10 m³ de déchets liquides, dont les bains des bacs de traitement. L’intervention des secours s’achève à 10h30. L’atelier de 400 m² et 1 000 m² de la toiture du bâtiment sont détruits. 15 salariés travaillant au laitonnage et au nickelage sont en chômage technique. L’incendie proviendrait d’une défaillance électrique ou d’une défaillance du système de réchauffage des bains. Le service d’inspection a relevé l’absence de contrôle périodique des installations électrique depuis 2008.