Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 1 h, le chauffeur d’un poids-lourd remarque des fumées s’échappant de la citerne de 25 t d’acide chlorhydrique qu’il achemine. Il s’arrête et donne l’alerte. Les pompiers installent un rideau d’eau pour rabattre les vapeurs, qui ont incommodé le chauffeur. Une reconnaissance sous scaphandre permet d’identifier une fuite de 5 L/min qui ne peut être totalement colmatée. Un périmètre de sécurité de 500 m par 300 m est établi, englobant une route entre deux centres commerciaux, ainsi qu’un établissement industriel dont les 137 employés sont confinés et un second au sein duquel la relève par l’équipe de nuit est effectuée par une entrée secondaire du site. Après consultation du cadre d’astreinte de la DREAL et de la cellule d’appui d’un établissement public spécialisé dans les risques accidentels, l’ensemble routier reprend la route jusqu’au site destinataire distant de 300 m, conduit par son chauffeur équipé d’une tenue de protection. Le contenu y est dépoté. La chaussée lavée à grande eau est réouverte vers 9 h après des mesures de pH neutre.

Au total, 2 m³ de produit ont été disséminés. La fuite dont la cause est inconnue est apparue au niveau de la vanne de fond.