Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un semi-remorque chargé de 17 transformateurs électriques contenant des résidus de PCB est stationné dans un refuge au PK 30 de l’A 63, son chauffeur dormant dans la cabine. Vers 3h30, un véhicule léger percute le camion. Les 4 passagers de la voiture sont tués. Le camion brûle dans l’incendie qui suit la collision. Les secours prennent en charge le chauffeur routier, établissent un périmètre de sécurité, éteignent l’incendie avec 2 lances et désincarcèrent les victimes. La préfecture active le plan de coupure de l’A63 : les échangeurs sont fermés et les poids-lourds sont stockés dans des zones prévues à cet effet. La circulation est rétablie sur une voie vers 12 h.

Le chauffeur bulgare du poids-lourd, âgé de 47 ans et travaillant pour une société espagnole, indique s’être arrêté dans un refuge non-prévu à cet effet pour respecter la législation européenne en matière de temps de conduite et parce qu’il n’avait pas trouvé de place disponible sur les aires de repos. Le procureur de Bayonne déclare à la presse que le poids-lourd ne “dépassait” pas sur la chaussée et que le conducteur de la voiture a dû “perdre le contrôle” de son véhicule.