Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare vers 16h45 sur un site de 2 000 m² abritant une société de dépannage et remorquage de véhicules accidentés et une de réparation automobile. Une importante colonne de fumée noirâtre est visible à 20 km et une série d’explosions (due au carburant présent dans les réservoirs) se produit. La circulation est interrompue pendant une dizaine de minutes sur la RN 7. Plus de 90 pompiers interviennent et maîtrisent l’incendie vers 18h20, la propagation aux bâtiments voisins est enrayée. Ils transportent à l’hôpital 1 employé intoxiqué par les fumées et brûlé à la main. La préfecture est informée. Les secours rencontrent des difficultés pour obturer les égouts afin de contenir les eaux d’extinction ; ils réalisent un endiguement à proximité du MEYROL et installent un barrage flottant. Une société spécialisée pompe les eaux d’extinction récupérées. Vers 2h30, le 28/05, une surveillance par ronde est établie. Les pompiers quittent les lieux vers 10h30.

Dans la société de réparation, 65 véhicules (dont 22 à l’extérieur), 10 motos et 2 remorques sont détruits ; les locaux administratifs et le véhicule dépanneur sont épargnés, les 4 employés ne sont pas au chômage technique. Dans la société de dépannage, 2 poids-lourd, 1 quad, 2 fourgons, 10 motos, 1 tractopelle et 1 appartement sont détruits ; un stock de pneumatiques et 1 cuve de 5 000 l de gazole sont épargnés et les 5 employés ne sont pas en chômage technique.

Le feu, d’origine accidentelle, serait parti de l’un des véhicule avant de se propager rapidement aux autres.