Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un centre de tri et de traitement de déchets métalliques, un feu se déclare vers 11h15 sur un stock de ferraille de 15 m de hauteur sur 100 m de long en attente de traitement. Un grutier travaillant sur le site donne l’alerte. L’incendie se propage rapidement, les flammes atteignent 10 m de haut et le panache de fumée est visible à plusieurs kilomètres. Les secours interrompent la circulation routière et ferroviaire. Les pompiers qui rencontrent de grosses difficultés d’alimentation en eau, s’alimentent à partir d’un canal situé à 2 km. Ils maîtrisent l’incendie avec 4 lances à eau et 2 lances à mousse, faisant la part du feu avec une pelle mécanique. Le feu reprend à 21 h. Les pompiers éteignent les foyers résiduels et déblaient les lieux jusqu’au lendemain à 16 h, puis une société de surveillance effectue des rondes. Aucun blessé n’est à déplorer et les 6 employés seront transférés sur d’autres sites. Les eaux d’extinction sont confinées sur le site par fermeture de la vanne du décanteur déshuileur au début du sinistre ; le site présente des nappes d’eau jusqu’à 20 cm d’épaisseur par endroit.

Selon l’exploitant, des éclats de soudure provenant de travaux d’ouvriers rehaussant une clôture de protection des voies ferrées seraient à l’origine du sinistre. Un élu et le préfet se sont rendus sur place.

L’inspection des installations classées constate l’encombrement général du site entraînant des difficultés d’accès pour les engins de secours et la difficulté d’approvisionnement en eau.

L’exploitant devra faire traiter les eaux d’extinction par une entreprise spécialisée et actualiser son étude de dangers en prenant notamment en compte :

  • l’aménagement du dépôt afin de permettre une intervention rapide et efficace des services de secours (gestion des stocks de ferrailles non triées, limitation des hauteurs,…) à tous les endroits du dépôt
  • la disponibilité des ressources en eau,
  • la protection des riverains, et particulièrement la société voisine,
  • la protection de la cuve de liquide inflammable située près du broyeur et destinée à son alimentation.