Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 19 h, un feu se produit dans une cabine de grenaillage dont l’intérieur est entièrement capitonné avec un isolant phonique à base de matières caoutchouteuses. Les cloisons latérales sont équipées en parties basses d’une dizaine de bouches d’aspiration raccordées à un dépoussiéreur à manches filtrantes séparé de la cabine par un mur ; le raccordement des bouches d’aspiration à l’installation de filtration étant réalisé par l’intermédiaire d’un réseau de gaines métalliques.

Alors que 2 agents réalisent une opération de grenaillage sur une pièce métallique, l’un d’eux constate des flammes sortant de l’une des bouches d’aspiration. Il déclenche l’arrêt d’urgence de l’installation, coupant toute l’alimentation électrique, celle du dépoussiéreur comprise, ainsi que l’arrivée d’air des lances de grenaillage. Il intervient avec ses collègues sur la zone en feu à l’aide d’extincteurs disponibles à proximité. Peu après avoir éteint le feu, il constate de nouvelles flammes semblant provenir de l’intérieur des gaines de ventilation. Réalisant qu’ils ne pourront maîtriser le sinistre, ils alertent les pompiers du site voisins et le SDIS. Celui-ci met en oeuvre d’importants moyens, notamment en émulsifiants, une cabine de peinture et des produits inflammables étant à proximité.

Une expertise est effectuée pour déterminer l’origine de l’incident.