Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un camion d’explosifs contenant 800 kg d’émulsions croise vers 19 h un semi-remorque sur la route départementale 964, « légèrement » courbe à cet endroit. Le semi circule avec une barre métallique dépassant très largement le gabarit autorisé ; celle-ci percute violemment le camion avec plusieurs impacts, puis tombe au sol. Le conducteur du semi ne s’arrête pas (délit de fuite).

Les violents impacts transpercent la tôle ainsi que le placage intérieur bois du camion d’explosifs ; plusieurs emballages cartons sont endommagés et des cartouches d’émulsion sont perforées. L’émulsion étant beaucoup moins sensible que la dynamite, aucune réaction pyrotechnique n’a lieu. Le même accident avec de la dynamite aurait vraisemblablement eu des conséquences plus dommageables. Le caractère intrinsèquement plus sûr des émulsions est confirmé par cet incident (pas de réaction avec un fort impact/choc sur l’explosif et des frottements explosif/métal). L’exploitant dépose une plainte contre X le lendemain et diffuse l’information au sein de la société et notamment des chauffeurs pour rappeler le risque routier.