Pollution
Humain
Environnement
Economique

A la suite d’une surpression dans un réacteur inox d’une entreprise spécialisée dans la chimie fine, 2 m³ d’un mélange gazeux d’ammoniac et de diméthylamine anhydre s’échappent, durant trois minutes, par le disque de rupture, taré à 3 bars. Trois personnes ressentant des troubles respiratoires sont examinées en milieu hospitalier. La végétation et quelques cultures voisines sont grillées. Cet événement est dû à un manque de surveillance de la part de l’opérateur : au démarrage de la réaction, la température est montée jusqu’à 50°C, au lieu de 35 – 40°C normalement. L’opérateur est présent depuis quelques mois à ce poste et a effectué l’opération deux ou trois fois. Il n’existe pas d’alarme de température sur le réacteur.