Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un atelier de fabrication de poudres sphériques, lors de séchage en continu en lit fluidisé, quelques grains de poudre prennent feu au contact d’une paroi chaude, produisant une flamme et de la fumée, mais sans propagation de l’incendie. L’opérateur se trouve à proximité et noie le foyer avec un tuyau d’eau de lavage. Aucune conséquence humaine ou matérielle n’est à déplorer.

La paroi chaude est une bride non calorifugée d’une tuyauterie de transport de vapeur d’eau à 160 °C (6 bars). Les grains de poudre ont dû être entraînés par des eaux de lavage de l’atelier et se déposer sur la bride. Un incident similaire s’était produit 5 mois plus tôt (ARIA 36513). L’exploitant décide de déplacer la canalisation de vapeur à l’extérieur de l’atelier et de réduire le tronçon pénétrant dans l’atelier à une partie courte entièrement calorifugée et étanche.