Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans la nuit, lors du remplissage d’un réservoir (« bâche journalière ») de 10 m³ dans une centrale électrique, 100 à 130 m³ de fioul lourd toxique et persistant débordent vers la rétention déportée associée, puis vers le réseau des eaux polluées, qui à son tour alimente les réseaux d’eaux pluviales par débordement. Entre quelques m³ et quelques dizaines de m³ atteignent le fossé Nord longeant la route d’accès à l’établissement et le fossé situé au Sud de l’établissement, alimentant la zone humide voisine. L’exploitant installe 3 barrages filtrants au niveau de la rivière proche pour limiter le déversement vers le milieu naturel et pompe le produit répandu sur le site et dans les canalisations. Il met en place le lundi 18/01/2009, soit près de 48 h après le début de l’incident, des moyens de pompage sur le fossé Nord et tarde à intervenir sur celui situé au Sud. L’exploitant n’informe les secours que le 19/01.Les pompiers installent un barrage supplémentaire en partie terminale de la crique. Ils effectuent des reconnaissances et constatent que le fioul s’est répandu dans une zone marécageuse. L’exploitant met en place un barrage de terre pour éviter l’extension de la pollution vers ce site. Il cure la crique et stocke les terres souillées. L’entreprise voisine met à disposition du matériel de lutte contre la pollution. La rivière proche et la mer ne sont pas polluées. La préfecture et l’inspection des installations classées sont informées et encadrent le stockage des terres souillées. Le fioul s’est déversé dans le milieu naturel par une interconnexion entre le réseau de collecte des égouttures des groupes et le réseau des eaux pluviales qui ne sont pas traitées. Les pluies abondantes ont favorisé l’extension de la pollution et ont fait déborder le bassin d’orage. En se mélangeant aux hydrocarbures épandus, elles ont également compliqué les opérations de pompage, l’hydrocarbure étant pompé après décantation pour être réinjecté dans un système de récupération de la centrale. Aucune alarme signalant le débordement du réservoir n’a fonctionné. Un manque de maintenance pourrait être à l’origine de cette défaillance.