Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de fabrication d’explosifs, un détonateur “basse intensité” s’initie lors d’un contrôle destructif de chaînes pyrotechniques (pour conteneur de transport de fonds).

Le détonateur a été initié (semble-t-il) lors de son branchement à la chaîne pyrotechnique sur la ligne de tir, entre le moment où l’opérateur a deshunté ce détonateur et le moment du raccordement de la ligne de tir à la chaîne pyrotechnique. C’était la douzième et dernière opération de contrôle effectuée sans anomalie détectée durant cette activité au cours de cette séance. L’activité était menée sans incident depuis 1994. La chaîne pyrotechnique de détonation était montée avec du cordeau détonant et détonateur basse intensité (avec tête d’amorce N20B).

L’opérateur est grièvement blessé par des projections au visage, aux yeux et aux mains ; il a dû subir une intervention chirurgicale à un oeil qui lui a permis de recouvrer ses capacités visuelles.

La cause de l’initiation serait l’électricité statique liée aux vêtements de travail (veste notamment), pourtant identifiés comme « conducteurs », mais dont les doublures ne le seraient pas.

Les experts rappellent que le port des éléments de protection individuelle (EPI) retenus dans les études de sécurité et prescrits par les consignes de poste (lunettes, gants) est impératif, que les modalités de branchement et d’essais d’un amorçage pour les petites charges doivent être étudiées pour limiter les effets d’un accident au niveau de l’opérateur et que les risques d’origine électrostatique dans les opérations d’amorçage avant tir ne doivent pas être sous-estimés.

Une tierce expertise recommande de mettre un table de tir en acier inox, d’assurer sa bonne mise à la terre (tresse inox) et de prévoir dessus un point de connexion pour un bracelet conducteur. La conception du caisson de tir sera améliorée, les consignes et modes opératoires complétés et le personnel sensibilisé. Enfin l’exploitant recherchera des EPI ne comportant pas de doublures isolantes.