Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 3h du matin (heure locale), un feu se déclare dans un stockage portuaire de pré-embarquement d’artifices de divertissement. Des explosions sont également perçues. Le stockage, qui représente 60 à 70% des exportations chinoises d’artifices de divertissement, est constitué d’une vingtaine de bâtiments sur 70 ha stockant des quantités importantes de colis sur plusieurs niveaux (entre 15 000 et 300 000 boites selon les sources). L’incendie se propage progressivement à l’ensemble des bâtiments par des retombées enflammées d’artifices. Celles-ci déclenchent également des départs de feu alentour ; 18 200 volailles et 9 hectares de céréales et de forêts sont calcinés. L’incendie est maîtrisé en plus de 30 h par une centaine de pompiers.

L’incendie n’a pas fait de victime ; 2 personnes se seraient blessées en marchant sur du verre. Selon les sources (contradictoires), un effet de souffle (1,1 sur l’échelle de Richter) aurait endommagé d’autres bâtiments de stockage ainsi que 4 000 maisons dans les villages alentours et détruit les vitres dans un rayon d’1 à 2 km.

Les premiers résultats de l’enquête montrent que les bâtiments n’étaient pas prévus pour stocker le type d’artifices retrouvés (stockages illégaux d’artifices classés en division de risque 1.3 dans des bâtiments prévus pour du 1.4).

L’entreprise aurait pré-indemnisé les résidents à hauteur de 3 millions de yuan (320 000 euros).