Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une explosion se produit à 14h39 dans un atelier de production d’explosifs gélatineux (dynamite) dans une usine de fabrication d’explosif classée SEVESO seuil haut. L’unité de fabrication, construite en béton armé (bunker) et partiellement enterrée, est complètement détruite, laissant place à un cratère de 5 mètres de profondeur rempli de débris.

Les secours rencontrent des difficultés d’intervention lors de la recherche des victimes à cause de la présence suspectée d’explosifs sous les débris. Le survol de la zone est interdit au trafic aérien.

2 morts, 1 blessé grave (mâchoire brisée) et 7 blessés légers sont à déplorer parmi les employés. Les autres bâtiments de l’usine sont endommagés par l’effet de souffle et les projections. L’entreprise se trouvant dans une vallée éloignée, seuls quelques bris de vitre et quelques sapins étêtés sont constatés à l’extérieur de l’entreprise.

La réaction incontrôlée de 1,5 à 2 tonnes de matières premières (nitroglycol, nitrocellulose et nitrate d’ammonium) et/ou explosifs en cours de fabrication serait la cause de l’explosion. Une défaillance humaine est suspectée, mais ne pourra être confirmée, les opérateurs étant décédés et le bâtiment détruit. L’enquête judiciaire sera close par un non-lieu faute de preuve.

L’établissement est mis en sécurité (enlèvement des explosifs stockés dans les bâtiments endommagés) et l’unité de production est reconstruite.