Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare à 17 h dans un entrepôt de produits sanitaires et de plomberie (tuyauterie, tubes en PVC, colle…) de 800 m² à la suite, selon l’exploitant, d’un court-circuit provoqué par une installation électrique vétuste à l’extérieur du magasin.

Les pompiers rencontrent des difficultés d’intervention car malgré leur nature très inflammable, notamment la colle, les produits sont rangés en désordre, sans le moindre respect des normes. Ils sont contraints de tirer des tuyaux, troués et en mauvais état, sur des centaines de mètres pour tenter de circonscrire l’incendie. Le sinistre est maîtrisé après 3 h d’intervention grâce à la mobilisation de sapeurs-pompiers qui se relayent pour lutter contre la propagation du feu malgré le manque de moyens adéquats pour faire face à ce genre de situation. La police effectue une enquête pour déterminer l’origine criminelle ou accidentelle de l’incendie.

Deux pompiers sont hospitalisés après avoir inhalé des fumées. L’incendie ravage le stock de tuyaux et produits en plastique. Les dégâts matériels sont estimés entre 2,7 et 4,4 millions d’euros.

Les maisons avoisinantes subissent quelques dégâts et leurs habitants évacuent les lieux par précaution. Les habitants d’autres quartiers de la métropole subissent également des effets de fumées et d’odeurs de l’incendie. La présence de vent favorise la propagation d’une épaisse fumée noire.

Ce sinistre remet en question les normes de sécurité adoptées dans ce type d’installation.