Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une fuite de 10 à 20 kg d’ammoniac de réfrigération (600 kg d’NH3 mis en oeuvre) en phase gazeuse se produit à 8h15 dans la salle des compresseurs frigorifiques d’une brasserie. L’exploitant dispose d’un personnel formé et du matériel d’intervention ad hoc, mais alerte les secours par mesure de précaution.

Un périmètre de sécurité est mis en place et 2 entreprises voisines sont évacuées (100 personnes). L’émission d’NH3 est stoppée en fermant les vannes d’isolement du groupe moins d’1 h après le début de la fuite. Les personnes évacuées regagnent leurs entreprises à 9h30.

Initialement attribuée à la défaillance d’un joint, cette fuite s’est en fait produite à la suite de la rupture d’une tubulure d’égalisation de la pression de 15 mm de diamètre. L’installation est vérifiée, puis le compresseur défaillant est remis en service le lendemain matin. Les causes et circonstances de la rupture de la tuyauterie sont analysées. Plusieurs suites techniques sont données : amélioration du repérage des vannes et des tuyauteries d’NH3, vérification du bon fonctionnement des exutoires de fumées dont l’un aurait pu servir de ventilation additionnelle, mais n’a pas fonctionné…