Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un atelier de fabrication d’objets explosifs (chargement en azoture et pentrite de relais retard), une main de 88 relais nominaux (soit 103 g de matières actives : 88 g de composition court retard + 10 g d’azoture de plomb + 5 g de pentrite) ainsi qu’une main en attente de chargement de la pentrite par compression (soit 98 g de matières actives :88 g de composition court retard + 10 g d’azoture de plomb) s’initient (fonctionnement de la quasi-totalité des relais) vers 8h30.

L’accident survient à la fin du cycle de chargement compression en pentrite des relais, probablement à cause d’une accumulation de poussières de composition inhérente au procédé de chargement des relais. Une agression mécanique (friction) aurait alors initié les poussières et l’ensemble des retards.

Deux employés sont légèrement blessés (coupures) par la projection d’éclats issus du fonctionnement des relais et sont choqués par l’évènement. L’outillage est endommagé.

Les experts rappellent que les poussières peuvent être à l’origine d’un accident et que les risques associés doivent être étudiés ; des mesures de nettoyage peuvent permettre de limiter l’accumulation de poussières.