Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une explosion se produit vers 3 h dans le four de fusion électrique de 28 t d’une aciérie. Le POI est déclenché, les alimentations en fluides sont interrompues et les pompiers sont alertés. Le métal en fusion est transféré du four dans une poche. Les secours publics n’ont pas à intervenir la surpression de la déflagration étant restée cantonnée au four (affalement interne de la voûte). Aucun blessé n’est à déplorer ; il n’y avait pas de personnel à proximité au moment de l’explosion. Aucun chômage technique n’est prévu.

La cause privilégiée de l’accident est identique à celle à l’origine de l’explosion survenue dans cet établissement le 08 février 2008 (ARIA 34239), à savoir un contact eau / métal en fusion dû à la présence d’eau en quantité non négligeable introduite avec un big-bag de poussières recyclées en interne dans l’élaboration de l’acier. Ces big-bags sont entreposés en extérieur. L’opérateur de chargement n’a semble t-il pas respecté une consigne interne, établie à la suite du précédent accident, interdisant l’utilisation de sacs de poussières ayant séjourné plus de 24 h à l’air libre. L’exploitant renforce les procédures et la vigilance pour l’enfournement de matières dans le four.