Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare vers 23h30 sur un avion dans un hangar de maintenance de 13 000 m². L’incendie qui émet d’abondantes fumées, se propage rapidement à la toiture puis aux bureaux. Plus de 150 pompiers interviennent, une cellule de crise est mise en place et l’aéroport est fermé. Les pompiers sont confrontés à un effondrement de la toiture du hangar et à des difficultés d’accès au sinistre. Circonstances aggravantes, le hangar ne dispose pas de système d’extinction automatique, il ne comprend pas de compartimentage susceptible de limiter la propagation d’un incendie, la façade du bloc bureaux ouvrant sur l’intérieur est percée de baies sur plusieurs étages facilitant le développement du sinistre et sa toiture est dépourvue d’exutoires. Les pompiers maîtrisent le sinistre le lendemain matin à la levée du jour.

La police effectue une enquête. Le bilan de l’accident est important : 1 employé est gravement brûlé, 2 avions sont détruits par le feu, 2 autres par l’effondrement du hall. Les dommages matériels s’élèvent à 1 milliard d’euro.