Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare vers 14 h dans l’unité de brut N° 2 d’une raffinerie. Les secours internes luttent contre d’importantes flammes et réussissent à être maître des flammes après 2 h d’intervention. Les secours extérieurs sont présents mais n’interviendront pas. Pendant plusieurs heures, la circulation est coupée sur la route menant à la raffinerie. Aucun blessé n’est à déplorer.

Une soupape de sécurité de l’unité n’a pas été correctement resserrée lors de son remontage après un entretien de routine. Difficile d’accès, les boulons de fixation sur la bride n’ont pas été suffisamment serrés (blocage manuel seulement). La fuite, peu importante dans un premier temps, n’a pas été détectée. Sous l’effet des contraintes de pression, les boulons se sont progressivement desserrés et certains écrous sont tombés. La fuite s’est accrue et le distillat s’est enflammé.

D’autres unités de conversion, à l’arrêt au moment de l’accident, sont remises en service pour assurer le maintien de la production du site.