Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine pétrochimique, 60 t d’éthylène hors spécification brûlent à la torche entre 11h15 et 17 h à la suite de la mise en sécurité du méthaniseur de l’unité de vapocraquage après un coup de foudre. Des travaux effectués sur l’une des chaudières de l’usine ne permettent pas l’effacement à la vapeur du torchage ; un nuage de fumées est visible à plusieurs kilomètres.

Le méthaniseur convertit par catalyse au nickel de l’hydrogène (H2) et du monoxyde de carbone (CO) en méthane (CH4) et en eau (H2O) à une température voisine de 230 °C. L’H2 ainsi épuré du CO peut convertir l’acétylène en éthylène, ce qui n’est pas le cas lorsqu’il est pollué en CO. L’éthylène respectant une spécification assez sévère (5 ppm d’acétylène max.) est ensuite transformé en polyéthylène.

Le jour de l’incident à 11h15, le coup de foudre entraîne la mise en sécurité du méthaniseur sur sécurité de température haute ; l’insuffisance de production d’H2 permettant l’hydrogénation de l’acétylène entraîne la production importante d’éthylène hors spécification qui nécessite son brûlage à la torche compte-tenu de l’absence de dispositif de stockage sur le site. A 12 h, l’unité est remise en fonctionnement mais une sous-estimation du temps de remise en charge de l’installation entraîne la production d’éthylène hors spécification et par conséquent son envoi à la torche jusqu’à 17 h.