Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de fabrication de feutres textiles pour l’automobile, un feu se déclare au niveau de la machine de nappage (four de thermoliaison) et du système de ventilation et de traitement des poussières. L’origine de l’incendie est liée à l’échauffement de la matière textile qui se trouve en entrée de four. Cet échauffement est dû à des phénomènes de bourrage liés à un mauvais nettoyage des installations et à une réaction inefficace du personnel chargé d’assurer une intervention rapide pour circonscrire le sinistre. L’Inspection des Installations Classées demande à l’exploitant de mettre en place un contrôle efficace du nettoyage des installations et de réaliser des exercices d’intervention pour entraîner le personnel à acquérir les bons réflexes. Cependant, ce site ayant déjà connu d’autres sinistres, il ne semble pas suffisant de retenir ces 2 seules modalités d’organisation.

Il a donc été demandé à l’exploitant d’étudier et de poursuivre sa réflexion de sécurité en procédant à une analyse segmentée de sa chaîne de fabrication (trémie de distribution de poudres, nappage effilochage et four de thermoliaison, chaîne d’inspiration et d’incinération des poussières). Cette réflexion devra permettre de renforcer les moyens de détection précoce des points chauds au niveau des fours (détecteur de bourrage…) et des systèmes d’aspiration, d’examiner également les possibilités d’amélioration du traitement rapide d’un sinistre par mécanisme automatique ou semi-automatique (inertage, injection de vapeur ou d’eau chaude). Cette réflexion a déjà été menée sur l’installation d’effilochage dans cette même usine avec la mise en place d’un dispositif d’extinction par dioxyde de carbone sur la quasi-totalité de la ligne de fabrication de l’effilocheuse présentant les mêmes risques d’incendie.

L’Inspection des Installations Classées demande à l’exploitant des compléments au dossier de régularisation d’autorisation d’exploiter le 16/05/2006. Elle propose que le Préfet rappelle à l’exploitant l’urgence de mettre en place des solutions techniques efficaces permettant de traiter ce type de sinistre. L’exploitant doit faire diligence dans l’analyse des risques de son site et des réponses qu’il doit apporter au Préfet et à l’inspection.