Pollution
Humain
Environnement
Economique

Le 4 juin 2007 vers 8h30, un chauffeur poids lourd donne l’alerte en observant une irisation de l’eau au niveau d’un caniveau le long de la route menant au port autonome. Le caniveau contient 5 canalisations dont quatre d’hydrocarbures reliant l’appontement à un dépôt d’hydrocarbures. L’exploitant du dépôt est alerté. Le produit épandu est du gazole. La canalisation de 492 m, en acier au carbone, en service depuis 1985, est alors mise en eau ; des boudins oléophiles sont mis en place pour circonscrire les eaux polluées et limiter l’écoulement vers la mer. La zone est balisée et interdite d’accès. Des mesures d’explosivité réalisées se révèlent négatives. En fin d’après-midi, 8 m³ de produit sont pompés. La mer ne présente plus de trace d’hydrocarbures. Le service d’inspection reconnu de l’exploitant intervient le 5 juin 2007. La ligne est soulevée. Une corrosion externe localisée sur un cordon de soudure serait due à un défaut de revêtement externe. Une réparation provisoire est réalisée en posant un manchon en acier soudé sur la canalisation.