Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un incident sur le réseau très haute tension allemand (ARIA 32455) perturbe le réseau électrique par un seuil bas de fréquence entraînant la mise en sécurité automatique de nombreuses unités d’une raffinerie. Conformément à l’architecture du système d’alimentation électrique, seules les unités alimentées par les turboalternateurs des utilités restent en fonctionnement : utilités et unités de conversion de l’hydrogène sulfuré CLAUS 4, de traitement des gaz de queue SCOT, de réformage catalytique des essences PLAT, de désulfuration des gazoles HDS et de production d’hydrogène CRYO et HMP.

L’exploitant met en place une cellule de crise sans déclencher le POI. Les unités d’extraction des asphaltènes au propane (PDU), d’extraction des aromatiques au furfurol (FEU) et de visco-réduction (VBU) redémarrent en priorité. L’exploitant décide de laisser à l’arrêt l’unité CLAUS 5, l’unité CLAUS 4 étant en service. Cette perte d’alimentation électrique occasionne néanmoins une fuite d’huile chaude sur l’échangeur des unités huiles, un épandage de catalyseur depuis l’unité de craquage catalytique FCC et une perte de solvant, méthyl-éthyl-cétone et toluène, qui se déverse sur le sol puis dans les égouts depuis les unités de déparaffinage au solvant ; ce rejet accidentel conduira à plusieurs jours de dépassement de la DCO mesurée sur les eaux huileuses de la plate-forme. Elle est aussi à l’origine de torches importantes (débit d’hydrocarbures > à 110 g durant 40 min) et du régime instable de l’unité CLAUS 4 engendrant l’envoi d’hydrocarbures à l’incinération (du fait du débordement de la colonne d’amine), puis au déclenchement de sa sécurité de température haute. Un pic de concentration en dioxyde de soufre (823 µg/m³) est enregistré par les capteurs de l’association de surveillance de la qualité de l’air sur la commune le 6/11, l’unité SCOT traitant les gaz de queue de l’unité CLAUS 4 n’ayant pu être redémarrée que le 7/11 par manque de charge. Enfin, l’expédition de butane et l’approvisionnement du réseau en carburéacteur depuis la raffinerie sont arrêtés.